consoGlobe
  • Catégorie:Développement durable
  • Catégorie:Habitat écologique
  • Catégorie:Environnement
  • Catégorie:Commerce équitable
  • Catégorie:Mode éthique
  • Catégorie:Energies renouvelables
  • Catégorie:Biocarburant et transport
  • Catégorie:Commerce équitable
  • Catégorie:Eco-tourisme
  • Catégorie:Cosmétique bio
  • Catégorie:Alimentation bio
  • Catégorie:Recyclage
  • Catégorie:Composants et ingrédients
  • Catégorie:Consommation Durable
  • Catégorie:Puériculture
  • Catégorie:Jardinage écologique
Gaz à effet de serre

Gaz à effet de serre

Un article de Encyclo-ecolo.com.

(Différences entre les versions)
m
m
Ligne 17 : Ligne 17 :
- Les [https://www.encyclo-ecolo.com/Perfluorocarbures perfluorocarbures]<br />
- Les [https://www.encyclo-ecolo.com/Perfluorocarbures perfluorocarbures]<br />
Les principaux PFC sont :
Les principaux PFC sont :
-
Tétrafluorométhane (CF4)
+
* Tétrafluorométhane (CF4)
-
Hexafluoroéthane (C2F6)
+
* Hexafluoroéthane (C2F6)
-
Octafluoropropane (C3F8)
+
* Octafluoropropane (C3F8)
-
Décafluorobutane (C4F10)
+
* Décafluorobutane (C4F10)
-
Perfluorodécaline (C10F18)
+
* Perfluorodécaline (C10F18)
-
Perfluorooctylbromure (C8F17Br)
+
* Perfluorooctylbromure (C8F17Br)
- L&rsquo;hexafluorure de soufre<br>
- L&rsquo;hexafluorure de soufre<br>
-
- Le [https://www.consoglobe.com/nouveau-gaz-a-effet-de-serre-perfluorotributylamine-cg perfluorotributylamine] : N(C4F9) : la molécule de PFTBA a l’effet de 7100 molécules de CO2
+
- Le [https://www.consoglobe.com/nouveau-gaz-a-effet-de-serre-perfluorotributylamine-cg perfluorotributylamine] (PFTBA): la molécule de PFTBA a l’effet de 7100 molécules de CO2 (N(C4F9) :)
Cependant, en br&ucirc;lant de grandes quantit&eacute;s de combustibles fossiles, l&rsquo;activit&eacute; humaine lib&egrave;re beaucoup de gaz carbonique &ndash;emprisonn&eacute; dans le sous-sol depuis des milliers d&rsquo;ann&eacute;es (permafrost, &hellip;) ou dans les bois des for&ecirc;ts tropicales. Cons&eacute;quence, <span style="color: rgb(255, 0, 0);"><strong>les v&eacute;g&eacute;taux ne parviennent plus &agrave; fixer le surplus de GES</strong>.</span></p>
Cependant, en br&ucirc;lant de grandes quantit&eacute;s de combustibles fossiles, l&rsquo;activit&eacute; humaine lib&egrave;re beaucoup de gaz carbonique &ndash;emprisonn&eacute; dans le sous-sol depuis des milliers d&rsquo;ann&eacute;es (permafrost, &hellip;) ou dans les bois des for&ecirc;ts tropicales. Cons&eacute;quence, <span style="color: rgb(255, 0, 0);"><strong>les v&eacute;g&eacute;taux ne parviennent plus &agrave; fixer le surplus de GES</strong>.</span></p>

Version du 27 avril 2014 à 16:41

effet de serre

Sommaire

Les gaz à effet de serre

Les gaz à effet de serre ne sont pas à proprement parler des polluants. Le gaz carbonique n’est aucunement toxique en soi. Il est même essentiel à la croissance des plantes, qui le captent et utilisent son carbone pour constituer leur structure (le carbone représente environ 40 % de la matière sèche des végétaux).</p>

CO2-rechauffement.jpg

Les principaux gaz à effet de serre

- La vapeur d’eau (H2O)
- Le dioxyde de carbone (CO2)
- Le méthane (CH4)
- Le protoxyde d'azote
- Les hydrofluorocarbures (HFC)
- Le trifluorure d'azote (NF3)
- Les perfluorocarbures
Les principaux PFC sont :

  • Tétrafluorométhane (CF4)
  • Hexafluoroéthane (C2F6)
  • Octafluoropropane (C3F8)
  • Décafluorobutane (C4F10)
  • Perfluorodécaline (C10F18)
  • Perfluorooctylbromure (C8F17Br)

- L’hexafluorure de soufre
- Le perfluorotributylamine (PFTBA): la molécule de PFTBA a l’effet de 7100 molécules de CO2 (N(C4F9) :)

Cependant, en brûlant de grandes quantités de combustibles fossiles, l’activité humaine libère beaucoup de gaz carbonique –emprisonné dans le sous-sol depuis des milliers d’années (permafrost, …) ou dans les bois des forêts tropicales. Conséquence, les végétaux ne parviennent plus à fixer le surplus de GES.</p>

Le CO2

Le gaz carbonique se retrouve alors en concentration excessive dans l’atmosphère. Il constitue une forme de pollution, en ce sens qu’il contribue à l’effet de serre à la source du réchauffement de la planète. Or ce réchauffement planétaire a tendance à accentuer les effets nocifs sur la santé de la « vraie » pollution atmosphérique. C’est ce réchauffement planétaire qui a été le sujet des conférences sur le climat de Kyoto puis de Bali, fin 2007.

Au niveau mondial, les dernières déclarations d’émissions de gaz à effet de serre notifiées à l’ONU par 40 pays industrialisés révèlent qu’en 2004, 17,8 milliards de tonnes de dioxyde de carbone ont été émis . Soit une augmentation de 1,6% par rapport à 2003.Les Etats-Unis sont à eux seuls responsables de 7,07 milliards de tonnes de CO2 émis et restent les mauvais élèves. La Chine aurait pris cette première place dès 2006.


Le secteur agricole est à l'origine de 20% des émissions de gaz à effet de serre (GES) françaises. Un potentiel d'atténuation existe, par réduction de ces émissions et stockage de carbone dans les sols et la biomasse.


A voir au sujet des gaz a effet de serre

au sujet des gaz a effet de serre

Vous êtes spécialiste d'un sujet ? Vous avez une info ? Complétez ou créez un article sur encycloÉcolo.