consoGlobe
  • Catégorie:Développement durable
  • Catégorie:Habitat écologique
  • Catégorie:Environnement
  • Catégorie:Commerce équitable
  • Catégorie:Mode éthique
  • Catégorie:Energies renouvelables
  • Catégorie:Biocarburant et transport
  • Catégorie:Commerce équitable
  • Catégorie:Eco-tourisme
  • Catégorie:Cosmétique bio
  • Catégorie:Alimentation bio
  • Catégorie:Recyclage
  • Catégorie:Composants et ingrédients
  • Catégorie:Consommation Durable
  • Catégorie:Puériculture
  • Catégorie:Jardinage écologique
Grenelle de l'environnement

Grenelle de l'environnement

Un article de Encyclo-ecolo.com.

Version du 15 février 2012 à 21:28 par 90.34.58.209 (Discuter)
(diff) �? Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)

Sommaire

Grenelle de l'environnement

On appelle « Grenelle de l’environnement » le process de dialogue et de consultation proposé par le gouvernement Sarkozy fin 2007. Il y avait 6 groupes de travail thématiques :

  1. Changement climatique et énergie.
  2. Biodiversité et ressources naturelles.
  3. Environnement et santé.
  4. Production et consommation durable, dont l’agriculture.
  5. Démocratie écologique.
  6. Emploi et compétitivité.

  7. Le bilan du Grenelle de l'environnement début 2012


    Saisi par le Premier Ministre le 18 juillet 2011 pour analyser de manière globale les avancées qui ont été obtenues grâce au Grenelle et proposer les voies et moyens pour relancer le mouvement là où un retard a été observé, le CESE a présenté dix-sept préconisations[1] pour poursuivre et amplifier la mobilisation du plus grand nombre dans la voie, initiée en 2007, de la mutation écologique.


    Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET, ministre de l'Ecologie, du Développement durable, des Transports et du Logement, salue le travail réalisé par le CESE.


    « Après le sprint qui a caractérisé, en 2007 la phase des engagements, le Grenelle est passé à l'étape de sa mise en œuvre concrète dans le quotidien des Français. Loin d'y déceler les signes d'un essoufflement, j'y vois plutôt les signes d'un passage du Grenelle à l'âge de la maturité. Les réalisations concrètes et significatives que nous enregistrons depuis 2007 confirment que nous sommes sur la bonne trajectoire. A cet égard, Je remercie le CESE de nous encourager à maintenir le cap et la mobilisation de l'ensemble des acteurs pour accomplir pleinement la nécessaire transformation de nos modèles de production et de consommation.» a salué Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET.


    En mettant l'accent sur des chantiers opérationnels de mise en œuvre du Grenelle de nature, cet avis, rappelle combien la dynamique environnementale est un moteur fort de transformation positive de nos modèles de développement.


    Créations de filières vertes industrielles comme agricoles, accompagnement des transitions professionnelles, responsabilisation des consommateurs en matière environnementale, financement de la transition écologique, mobilisation du plus grand nombre notamment grâce à l'éducation au développement durable, etc... sont autant de dossier que le Gouvernement a initié depuis 2007 et que le Conseil encourage d'approfondir et de renforcer.


    Forte de cet avis, la Ministre accueille favorablement l'idée que le CESE creuse certaines thématiques comme celle de la protection des lanceurs d'alerte, maillon essentiel dans la détection de risques environnementaux émergents.


    Avec plus de 90 % des décrets d'application du Grenelle finalisés, chacun dispose désormais des outils pour mettre pleinement en œuvre le programme de transformation de la société initié en 2007. Les réalisations déjà enregistrées témoignent de la vigueur du mouvement de transition déjà enclenché :


    • la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique national est ainsi passée de 9,7% en 2005 à 12,9% en 2010;
    • dans le domaine des transports, le bonus-malus automobile a favorisé la baisse des consommations d'hydrocarbures importés et des émissions de CO2 des véhicules neufs, les faisant passer de 149gCO2/km à 130gCO2/km entre 2007 et 2010, ce qui place la France en première place en termes d'émissions moyennes par véhicule en 2010 en Europe;
    • au premier semestre 2011, le label BBC (Bâtiment basse consommation énergétique) a déjà été demandé pour 100000 logements neufs énergétiquement performants, contre 1000 en 2007;
    • 13 nouvelles réserves naturelles nationales ont été créées, couvrant près de 17000 hectares.


    Le Grenelle de l'environnement et l'économie

    • A en croire une étude du Trésor de fin 2010, le Grenelle de l’Environnement va avoir un impact sur l’emploi en cloche…Les initiatives suscités par les accords relatifs au fameux Grenelle devraient contribuer à créer de 200 à 250 000 emplois d’ici à 2014, essentiellement dans les secteurs du bâtiment, des transports et des énergies renouvelables. Au-delà, la courbe retombera pour aller jusqu'à des pertes d’emploi en 2023. Cela nous laisse un peu de temps pour réfléchir à comment compenser cette baisse par de nouvelles initiatives de développement durable.

    [modifier] A lire également sur le Grenelle de l'environnement

Vous êtes spécialiste d'un sujet ? Vous avez une info ? Complétez ou créez un article sur encycloÉcolo.

______________________ws4