consoGlobe
  • Catégorie:Développement durable
  • Catégorie:Habitat écologique
  • Catégorie:Environnement
  • Catégorie:Commerce équitable
  • Catégorie:Mode éthique
  • Catégorie:Energies renouvelables
  • Catégorie:Biocarburant et transport
  • Catégorie:Commerce équitable
  • Catégorie:Eco-tourisme
  • Catégorie:Cosmétique bio
  • Catégorie:Alimentation bio
  • Catégorie:Recyclage
  • Catégorie:Composants et ingrédients
  • Catégorie:Consommation Durable
  • Catégorie:Puériculture
  • Catégorie:Jardinage écologique
Tétrachlorure de carbone

Tétrachlorure de carbone

Un article de Encyclo-ecolo.com.

(Différences entre les versions)

Version du 1 septembre 2014 à 13:32

effet de serre

Le Tétrachlorure de carbone, CCI4

Les gaz à effet de serre ne sont pas à proprement parler des polluants. Le gaz carbonique n’est aucunement toxique en soi. Il est même essentiel à la croissance des plantes, qui le captent et utilisent son carbone pour constituer leur structure (le carbone représente environ 40 % de la matière sèche des végétaux).</p>

  • Le Tétrachlorure de carbone, CCI4, est une substance chimique qui détruit la couche d’ozone et qui est interndite d'utilisation dans le monde depuis près de 30 ans, depuis le protocole de Montréal. Interdit en 1987 en même temps que les chlorofluorocarbones dans le cadre du Protocole de Montréal., le CCI4 n'a plus été utilisé depuis et officiellement, les pays signataires n’ont annoncé aucune nouvelle émission de CCl4 entre 2007 et 2012.
CO2-rechauffement.jpg

Le Tétrachlorure de carbone


On estime que CCl4 était resposable d'environ 11% du chlore contribuant à la diminution de la couche d’ozone en 2008.


C'est une quantité inexpliquée dans l’atmosphère tétrachlorure de carbone (CCl4) qui a été détectée par la NASA.


Le Tétrachlorure de carbone, CCI4, servait auparavant dans les extincteurs ou par les pressings pour le nettoyage à sec

Le Tétrachlorure de carbone, CCI4, a en effet été déctecté à hauteur en moyenne de 39.000 tonnes par an, soit environ 30% du volume maximum jamais enregistré avant l’entrée en vigueur du Protocole international.

Le Tétrachlorure de carbone, CCI4 en hausse


Alors qu'aucune émission de CCl4 n'a été recensée de 2007 à 2012, les concentrations atmosphériques de tétrachlorure auraient dû baisser de 1 à 4% par an, or les observations depuis le sol montrent une diminution 1% chaque année.

«Nous ne devrions pas avoir tout ce CCl4», s'interroge Qing Liang du au Centre Goddard des vols spatiaux de la NASA et principal auteur de cette recherche. «Il est clair que nous sommes en présence soit de fuites industrielles non identifiées, soit d’émissions importantes de sites contaminés ou de sources inconnues de CCl4»

On ne sait pas pourquoi les les niveaux observés d'émissions de CCl4 dans l’atmosphère restent aussi élevés et en tout cas bien plus hauts que ce laissaient penser é les processus naturels connu de sa destruction comme le rayonnement solaire.

«Existe-t-il un mécanisme de perte de CCl4 que nous ne comprenons pas ou y aurait-il des sources d’émission non signalées ou non identifiées», s’est interrogé Qing Liang.


Les Gaz à effet de serre

Vous êtes spécialiste d'un sujet ? Vous avez une info ? Complétez ou créez un article sur encycloÉcolo.