consoGlobe
  • Catégorie:Développement durable
  • Catégorie:Habitat écologique
  • Catégorie:Environnement
  • Catégorie:Commerce équitable
  • Catégorie:Mode éthique
  • Catégorie:Energies renouvelables
  • Catégorie:Biocarburant et transport
  • Catégorie:Commerce équitable
  • Catégorie:Eco-tourisme
  • Catégorie:Cosmétique bio
  • Catégorie:Alimentation bio
  • Catégorie:Recyclage
  • Catégorie:Composants et ingrédients
  • Catégorie:Consommation Durable
  • Catégorie:Puériculture
  • Catégorie:Jardinage écologique
Ville biomimétique

Ville biomimétique

Un article de Encyclo-ecolo.com.

(Différences entre les versions)

Delphine (Discuter | Contributions)
(ville biomimétique et biomimétisme)
Différence suivante →

Version du 7 mai 2014 à 10:49

Acclimatation


Sommaire

La ville biomimétique

> Nous vous recommandons de consulter l'article sur le biomimétisme avant celui-ci : [ Biomimétisme ]

Et si le biomimétisme nous aidait à penser la ville de demain ?

Rappel : La nature utilise les contraintes comme des opportunités. Face à un problème donné, la méthode biomimétique consiste à chercher des réponses performantes déjà sélectionnées par des organismes vivants et incluant une réduction des coûts énergétiques, la faiblesse des impacts et/ou la non-toxicité.


La ville biomimétique- définition

  • À l’heure où l’urbanisation cristallise les défis environnementaux et où s’effectue une prise de conscience de plus en plus aigüe des impacts, du poids et du rôle de nos cités, les villes se retrouvent sur le devant de la scène et posent au grand jour la question de l’évolution de nos modèles urbains.

Entre un modèle de civilisation soutenu par la surconsommation d’énergies fossiles, voué à l’épuisement de ses ressources, et une nature économe et résiliente qui fonctionne à l’énergie solaire, une question se pose: doit-on tirer des leçons du fonctionnement de la nature et s’en inspirer ?

Imiter la nature s’est souvent résumé à la reproduction des formes observées. Or, les animaux, les végétaux, les microbes ne se réduisent pas à leurs apparences, ils jouent un rôle au sein d’un ensemble auto-organisé, plus vaste, que constitue un écosystème où la notion de pollution et de déchet n’existe pas, où l’utilisation de l’énergie disponible est optimisée, et où les problèmes rencontrés par les espèces biologiques sont résolus de façon ingénieuse. La symbiose et la rationalité au sein du monde animal et végétal, nous invitent à réfléchir sur les modes de vie et de production humains, notamment au regard des problèmes environnementaux.

« Ville biomimétique, ville de demain » ? dans quelle mesure ces grands principes et leur application biomimétique sont-ils possibles ?

(Source : dossier presse Ville de demain - Vélizy- Villacoublay, mai 2014)


La ville biomimétique- les enjeux

  • L’urbanisation a progressé rapidement depuis le début du XXe siècle. En 1900, environ 14 % de la population mondiale vivait dans les villes, aujourd’hui le chiffre atteint 50 %. Les experts prédisent que 70 % de la population mondiale sera urbaine d’ici 2050. En ce début de XXIe siècle, les villes représentent

donc le plus grand défi auquel la planète doit faire face. Bien qu’elles soient, pour l’humanité, un moteur formidable pour la créativité culturelle, l’innovation technologique ou la croissance économique, les villes sont également la source de beaucoup de pollutions, de consommations déraisonnées de nos ressources et, parfois, de problèmes sociaux. Elles sont également responsables de notre déconnexion avec la nature et son fonctionnement.

La prise de conscience partagée des impacts, du poids et du rôle de nos cités, propulse les villes sur le devant de la scène et pose au grand jour la question de l’évolution de nos modèles urbains.


Le biomimétisme s’appuie sur la biologie, l’écologie, la physique... bouleverse les domaines de l’architecture et de la conception de produits, entre autres, en s’inspirant de la nature et fait émerger de nouvelles solutions. Repenser les espaces urbains pour les transformer en villes durables suppose des progrès tant au niveau environnemental, qu’en matière économique et sociale. Les projets d’écoquartiers se multiplient, les acteurs s’organisent et les méthodes se perfectionnent pour améliorer la vie urbaine et rendre la ville plus intelligente à tous les niveaux.

Le temps des villes « froides » et « hors sol », c’est-à-dire déconnectées de leur milieu naturel, quadrillant l’espace social est, depuis longtemps, dépassé. Aujourd’hui, la ville doit être « chaleureuse », vivante et en lien directe avec sa biosphère. Se régénérant grâce aux maisons énergétiquement autonomes, des quartiers s’ouvrent en corolles, des balcons se moissonnent et des toits se reboisent.


La ville biomimétique- quelques exemples

  • Les applications du biomimétisme recouvrent à peu près tous les champs de la connaissance, des technologies de l’information, de l’informatique

au bâtiment en passant par la gestion de réseaux, les transports ou la production d’électricité à partir de nouveaux modes d’exploitation. La création biomimétique est perçue comme une source d’inspiration pour développer l’ingéniosité de l’Homme et mettre en valeur ce qu’il y’a de meilleur en lui, dans l’optique d’être en symbiose avec la nature « naturante », c’est-à-dire, créatrice et durable.

Nature en ville

  • Module bioclimatique urbain NEOBAB® : apporter une réponse innovante d’agriculture urbaine en associant architecture,

environnement et économie sociale et solidaire.

Transports et déplacements

  • Modulobus : s’inspirer du fonctionnement des phéromones pour développer un système de transport à la demande, en temps réel.

Architecture

  • Agora Garden : s’inspirer de la structure en double hélice de l’ADN pour construire une résidence végétalisée et durable qui vise à limiter l’empreinte

écologique de ses habitants

Organisation de la ville

  • Spider Towns : tirer les leçons du savoir arachnéen et les utiliser afin d’améliorer l’aménagement des villes et de leurs réseaux de transports

urbains.


(Source : dossier presse Ville de demain - Vélizy- Villacoublay, mai 2014)

sur le biomimétisme


Vous êtes spécialiste d'un sujet ? Vous avez une info ? Complétez ou créez un article sur encycloÉcolo.