consoGlobe
  • Catégorie:Développement durable
  • Catégorie:Habitat écologique
  • Catégorie:Environnement
  • Catégorie:Commerce équitable
  • Catégorie:Mode éthique
  • Catégorie:Energies renouvelables
  • Catégorie:Biocarburant et transport
  • Catégorie:Commerce équitable
  • Catégorie:Eco-tourisme
  • Catégorie:Cosmétique bio
  • Catégorie:Alimentation bio
  • Catégorie:Recyclage
  • Catégorie:Composants et ingrédients
  • Catégorie:Consommation Durable
  • Catégorie:Puériculture
  • Catégorie:Jardinage écologique
PCB

PCB

Un article de Encyclo-ecolo.com.

Version du 1 janvier 1970 à 00:00 par Elwina (Discuter | Contributions)
(diff) �? Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)

PCB

Les PCB, ou PolyChloroBiphényles, et PCT ou PolyChloroTerphényles sont des dérivés chimiques chlorés plus connus en France sous le nom de « pyralènes ». Comme les dioxines, ce sont des molécules complexes classées dans les Polluants Organiques Persistants. Elles ont été énormément utilisées par l’industrie depuis les années 30 :

  • 1200 millions de tonnes de PCB ont été produites dans le monde.

Les PCB, à quoi ça sert ?

Les PCB sont utilisés comme isolant électrique, c’est pourquoi l’endroit où ont les trouve le plus souvent est à l’intérieur des transformateurs électriques. Connus pour leurs qualités d’isolation électrique, de lubrification et de d’ininflammabilité, les PCB ont aussi été utilisés dans les condensateurs, comme lubrifiants dans des turbines ou des pompes ou encore comme composants d’huiles, de soudures, d’adhésifs, de peintures et de papiers autocopiants.

Quelles sont les conséquences environnementales des PCB ?

Les PCB sont un véritable désastre pour la nature. En effet, la structure moléculaire des PCB les rend extrêmement persistants dans les écosystèmes. Or 400 millions de tonnes de PCB ont été émises dans la nature, dont 34 000 tonnes pour la France. Les retrouver dans l’environnement pose un problème conséquent : les PCB se concentrent dans les sédiments et pénètrent la chaîne alimentaire. En effet, les PCB se dissolvent dans les graisses où ils s’accumulent pouvant atteindre des concentrations très élevées où elles résistent au temps en ne s’éliminant qu'avec une extrême lenteur.

C’est ainsi que les PCB se retrouvent en haut de la chaîne alimentaire, notamment chez les humains. Il est donc possible que des PCB se trouvent dans vos « graisses de réserves » mais également au sein des membranes de vos cellules.

Les PCB persistent dans l’environnement à cause de leur très lente décomposition naturelle (= faible biodégradabilité) et sont peu solubles dans l’eau. Ils se sont donc accumulés progressivement dans les sols et les sédiments.

Les personnes sont exposées aux PCB principalement par voie alimentaire (95 à 98 %). Les rivières françaises étant par ailleurs intoxiquées la pêche peut être un motif d’exposition.

Toutefois, depuis 20 ans ces substances ne sont plus ni produites ni utilisées dans la fabrication d’appareils en Europe en raison de diverses mesures imposées par les pouvoirs publics.

Comment peut-on éliminer les PCB?

Il n’y a qu’une manière vraiment tolérable pour l’environnement d’éliminer définitivement les PCB :

1. Démanteler les transformateurs électriques et les condensateurs par des entreprises spécialisées et agréées

2. Incinérer les fluides contenant des PCB dans des fours spéciaux à haute température


 


Récupérée de « http://encyclo-ecolo.com/PCB »

Vous êtes spécialiste d'un sujet ? Vous avez une info ? Complétez ou créez un article sur encycloÉcolo.