consoGlobe
  • Catégorie:Développement durable
  • Catégorie:Habitat écologique
  • Catégorie:Environnement
  • Catégorie:Commerce équitable
  • Catégorie:Mode éthique
  • Catégorie:Energies renouvelables
  • Catégorie:Biocarburant et transport
  • Catégorie:Commerce équitable
  • Catégorie:Eco-tourisme
  • Catégorie:Cosmétique bio
  • Catégorie:Alimentation bio
  • Catégorie:Recyclage
  • Catégorie:Composants et ingrédients
  • Catégorie:Consommation Durable
  • Catégorie:Puériculture
  • Catégorie:Jardinage écologique
Pigment naturel

Pigment naturel

Un article de Encyclo-ecolo.com.

(Différences entre les versions)
Version actuelle (17 février 2010 à 11:30) (modifier) (défaire)
 
Ligne 27 : Ligne 27 :
<h3><span style="color: rgb(128, 128, 0);">Les pigments d'origine animale </span></h3>
<h3><span style="color: rgb(128, 128, 0);">Les pigments d'origine animale </span></h3>
<p>Le kerm&egrave;s est un insecte qui donne un<strong> rouge &eacute;carlate</strong>, r&eacute;side sur les ch&ecirc;nes kerm&egrave;s (Quercus coccifera) et sur les ch&ecirc;nes li&egrave;ges (Quercus ilex). La cochenille du Nopal offre un <strong>rouge carmin</strong>.&nbsp; Quant au<strong> pourpre</strong>, il est issu d'un liquide jaune ferment&eacute; provenant d'une glande extraite d'un mollusque : le Murex.</p>
<p>Le kerm&egrave;s est un insecte qui donne un<strong> rouge &eacute;carlate</strong>, r&eacute;side sur les ch&ecirc;nes kerm&egrave;s (Quercus coccifera) et sur les ch&ecirc;nes li&egrave;ges (Quercus ilex). La cochenille du Nopal offre un <strong>rouge carmin</strong>.&nbsp; Quant au<strong> pourpre</strong>, il est issu d'un liquide jaune ferment&eacute; provenant d'une glande extraite d'un mollusque : le Murex.</p>
-
<p>===Lire &eacute;galement=== *[https://www.consoglobe.com/ac-bien-etre-sante_3946_cosmetiques-preferons-pigments-naturels.html Cosm&eacute;tiques. Pr&eacute;f&eacute;rons les pigments naturels]</p>
+
===Lire &eacute;galement===
 +
*[https://www.consoglobe.com/ac-bien-etre-sante_3946_cosmetiques-preferons-pigments-naturels.html Cosm&eacute;tiques. Pr&eacute;f&eacute;rons les pigments naturels]

Version actuelle

Pigments naturels

Les pigments sont des fines molécules qui peuvent absorber une partie du spectre de la lumière et réémettre une partie du spectre qui correspondra à la couleur perçue par l'œil humain. Les pigments sont utilisés pour la peinture mais aussi pour les cosmétiques.

Sommaire

Les pigments : multiples sources pour multiples nuances

Les premiers pigments utilisés étaient d'origine minéralogique. Ces pigments sont un mélange d'oxyde et d'argile. Le métal oxydé est variable  : fer, manganèse, cuivre ou sulfures de mercure, de zinc de cadmium ou de plomb noir (galène), de carbonates de calcium (calcite, aragonite).

Les pigments organiques sont pour la plupart des molécules aromatiques dotées de groupements chromophores. Ces groupements peuvent transférer leur énergie au métal qui se trouve au centre du groupement chromophore. Ces métaux de transition possèdent deux ou plusieurs degrés d'oxydation différents. Ils offrent une gamme de couleurs qui sera engendrée par le degré d'oxydation du métal et de la nature du liant qui sera utilisé..

Les pigments de la terre

Les premiers hominidés possédaient déjà une très grande technique de l'utilisation des ressources naturelles. Les pigments qui étaient utilisés notamment pour les fameuses grottes de lascaux étaient issus des terres colorées, de l'ocre et de la bauxite.

Les sables ocreux sont les plus connus. Il existe plusieurs ocres :

  • les ocres jaunes (la goeghite),
  • les ocres rouges (l'hématite).

Entre les deux, il existe une multitude de teintes qui peuvent aller du jaune à l'orangé et au rouge. Par différents procédés de chauffage, il est possible de transformer la goethite en hématite. Certaines terres noires sont caractérisées par une dominance de l'oxyde de manganèse. Ces pigments ocreux sont bien connus et sont à la base des grands fonds monochromes. Ils sont issus de l'extraction de la partie argileuse oxydée de la partie sableuse. D'autres terres comme les terres vertes sont très abondantes, ce sont des protoxydes de fer. Les cléladonites d'un vert pâle tirant sur le bleu, sont très rares. Les gisements renommés sont ceux de Chypre et de Monte balo, près de Vérone .

Les pigments issus de minéraux

Le cinabre, le lapi lazuli, la malachite, l'azurite, l'orpiment, sont des minéraux peu abondant considérés comme des pierres semi-précieuses ; ils entrent dans la composition des plusieurs peintures. Ils sont utilisés après broyage et associés avec des liants adaptés. Les gisements de lapis lazuli, par exemple, sont essentiellement en Afghanistan.

  • Le vert de malachite fixe la lumière mais est instable dans le mélange.
  • L'azurite est connue depuis l'antiquité sous le nom de pierre d'Arménie, correspond à un bleu qui suivant la finesse du broyage est plus ou moins intense.
  • L'orpiment, sulfure d'arsenic, était très utilisé par les égyptiens. Sa couleur jaune d'or complète les différents pigments ocreux connus.
  • Le cinabre est présent dans les carrières d'Italie ou dans les mines d'Almaden en Espagne. Cette pierre broyée donnera le rouge vermillon.
  • L'antimoine ou les acétates de cuivre qui font les vert-gris des enluminures. Des roches tel que l'ardoise, la calcite, le gypse participent à la préparation des pigments.

Les pigments d'origine végétale

Le bleu pastel est issu d'une plante, l'Istasis tinctoria. Mais le Pastel fut détrôné par un autre pigment, l'indigo, tiré de l'indigotier (Indigofera tinctoria). Cette plante provient de l'Inde. La garance, issu d'une plante herbacée (rubra tinctorum) offre un colorant rouge vif.

Le jaune du genêt, de la sarette, vont enrichir la palette des pigments. Le Tournesol correspond au deuxième grand bleu végétal. On extrait ce colorant des graines. Le bois champêche donne une couleur noir-violet. Le noir de cep de vigne carbonisé est surtout apprécié en raison des gris bleu très froids qu'il permet d'obtenir ; il n'est cependant pas considéré comme un bon pigment pour la peinture.

Les pigments d'origine animale

Le kermès est un insecte qui donne un rouge écarlate, réside sur les chênes kermès (Quercus coccifera) et sur les chênes lièges (Quercus ilex). La cochenille du Nopal offre un rouge carmin.  Quant au pourpre, il est issu d'un liquide jaune fermenté provenant d'une glande extraite d'un mollusque : le Murex.

[modifier] Lire également

Vous êtes spécialiste d'un sujet ? Vous avez une info ? Complétez ou créez un article sur encycloÉcolo.