consoGlobe
  • Catégorie:Développement durable
  • Catégorie:Habitat écologique
  • Catégorie:Environnement
  • Catégorie:Commerce équitable
  • Catégorie:Mode éthique
  • Catégorie:Energies renouvelables
  • Catégorie:Biocarburant et transport
  • Catégorie:Commerce équitable
  • Catégorie:Eco-tourisme
  • Catégorie:Cosmétique bio
  • Catégorie:Alimentation bio
  • Catégorie:Recyclage
  • Catégorie:Composants et ingrédients
  • Catégorie:Consommation Durable
  • Catégorie:Puériculture
  • Catégorie:Jardinage écologique
Baclofène

Baclofène

Un article de Encyclo-ecolo.com.

Sommaire

Le baclofène

Le baclofène, à l'origine commercialisé sous le nom de Liorésal®, est un dérivé aromatique halogéné de l'acide gamma-aminobutyrique (GABA). Commercialisée dans les années 60, cette molécule, disponible sous forme de générique, est utilisée comme relaxant musculaire.

Le baclofène est un médicament, un myorelaxant à action centrale. Il est indiqué chez l'adulte et l'enfant de plus de 6 ans dans le traitement symptomatique de la spasticité (contractures) chronique sévère d'origine médullaire (moelle épinière), d'origine cérébrale ou qui apparaissent au cours de maladies neurologiques comme la sclérose en plaque.

Le baclofène, c'est quoi ?

Le baclofène représente-t-il un espoir de guérir l'alcoolisme ?

Le baclofène est bien connu mais son usage haute dose pour se défaire de la dépendance à l’alcool est nouveau. Le baclofène, comme tout médicament, entraîne des effets indésirables, parfois graves, en particulier aux doses élevées

Le baclofène est en effet prescrit en France à environ 50.000 buveurs excessifs, hors de toute AMM jusqu'en 2013. La popularité du baclofène a explosé en 2008 avec la parution du livre "Le dernier verre"(Denoël, 2008) d'Olivier Ameisen, cardiologue new-yorkais alcoolique, qui explique que le baclofène a supprimé son envie de boire Cette « découverte révolutionnaire » de l'effet de ce médicament est partie d’un patient pas comme les autres, un médecin malade de l’alcool, le docteur Olivier Ameisen. « Ce livre raconte l’histoire de ma guérison »

Cardiologue de New-York, Ameisen théâtralise sa rédemption, dans son livre « Le dernier verre » . l avait publié en 2012 dans la revue Frontiers of Psychiatry une étude montrant que sur 100 patients, 62 sont devenus indifférents à l’alcool après deux ans sous Baclofène (84 à trois mois). « Quand il est bien pris, le Baclofène guérit à 80% »

Dans son livre, il raconte comment l’alcool et la dépression peuvent faire chuter un homme et le conduire au désespoir, puis comment il a eu l’idée de prendre du Baclofène, efficace sur l’anxiété, et ce jusqu’à une dose dix fois supérieure à l’indication. A la fin, la sentence tombe :

Fin 2004, le professeur Olivier Ameisen publiait dans la presse scientifique le succès thérapeutique obtenu par le baclofène à hautes doses sur sa dépendance à l’alcool. En 2008, il publiait Le Dernier Verre, qui a popularisé cette découverte. Depuis, plusieurs publications scientifiques ont rapporté les effets favorables de ce traitement sur de larges cohortes de patients, alors que les résultats obtenus par les autres méthodes thérapeutiques sont largement inférieurs.

Deux essais en double aveugle contre placebo sont en cours pour démontrer avec le plus haut niveau de preuves les effets du baclofène à hautes doses dans l’alcoolo-dépendance. Pendant ce temps-là, on considère qu’en France 100 personnes meurent prématurément chaque jour à cause de l’alcool. L’alcool est aussi à l’origine de multiples drames, accidents de la route, violences conjugales, passages à l’acte auto ou hétéro-agressifs. C’est un fléau social de grande ampleur qui touche non seulement les patients alcoolo-dépendants mais également leur entourage. Alors qu’il existe un médicament susceptible d’aider une large proportion des patients alcoolo-dépendants, les pouvoirs publics font preuve d’atermoiements et freinent la mise à la disposition de ce traitement pour tous ceux qui en auraient besoin. L’Agence nationale de sécurité sanitaire doit autoriser une recommandation temporaire d’utilisation (RTU) dans les plus brefs délais en attendant l’autorisation de mise sur le marché.

Il faut mettre un terme aussi rapidement que possible à ce retard aux conséquences graves pour les malades qui seraient sensibles au baclofène !

Playdoyer pour le baclofène

  • Ils se battent contre l’alcool et pour le Baclofène

« Alors qu’il existe un médicament susceptible d’aider une large proportion des patients alcoolo-dépendants, les pouvoirs publics font preuve d’atermoiements et freinent la mise à disposition de ce traitement pour tous ceux qui en auraient besoin. »

Ce texte est un extrait d’un appel signé par une trentaine de personnalités, dont de nombreux médecins, qui dénoncent « l’atermoiement » des pouvoirs publics dans la mise à disposition du Baclofène, un médicament testé actuellement pour traiter l’alcoolo dépendance

Ce médicament réduit, voire supprime l’intérêt pour l’alcool et le sentiment de dépendance. Bien qu’il n’ait pas d’indication dans ce traitement, des médecins acceptent de le prescrire hors autorisation de mise sur le marché.

Plus de 100 personnes meurent prématurément chaque jour en France à cause de l’alcool, écrivent les signataires de ce texte, « un fléau social de grande ampleur qui touche non seulement les patients alcoolo-dépendants mais également leur entourage ».

Ces personnalités demandent donc à l’agence du médicament d’autoriser une recommandation temporaire d’utilisation dans les plus brefs délais, pour ce médicament en attendant son autorisation de mise sur le marché. Danielle Messager


L’AFSSAPS autorise le baclofène et une étude

Mai 2013 - L’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) assouplit sa position sur l’usage du baclofène (Lioresal et générique) dans le traitement de l’alcoolo-dépendance hors AMM (Autorisation de mise sur le marché)

L’AFSSAPS rappelle que :

  • concernant l’alcoolo-dépendance l’efficacité du baclofène n’est pas encore démontrée, bien que de nouvelles données observationnelles montrent des bénéfices cliniques chez certains patients,
  • la prise en charge de l’alcoolo-dépendance implique une approche globale par des alcoologues,
  • la prescription du baclofène doit être considérée au cas par cas.

L’Afssaps a autorisé le lancement d’un essai clinique contrôlé et encourage le développement d’autres études.


<p>=== Au sujet du bacoflène ===

  • Le dossier Alimentation bio</li>
  • Article : Attention aux additifs !</li> </ul>
  • Vous êtes spécialiste d'un sujet ? Vous avez une info ? Complétez ou créez un article sur encycloÉcolo.

    ______________________ws4