consoGlobe
  • Catégorie:Développement durable
  • Catégorie:Habitat écologique
  • Catégorie:Environnement
  • Catégorie:Commerce équitable
  • Catégorie:Mode éthique
  • Catégorie:Energies renouvelables
  • Catégorie:Biocarburant et transport
  • Catégorie:Commerce équitable
  • Catégorie:Eco-tourisme
  • Catégorie:Cosmétique bio
  • Catégorie:Alimentation bio
  • Catégorie:Recyclage
  • Catégorie:Composants et ingrédients
  • Catégorie:Consommation Durable
  • Catégorie:Puériculture
  • Catégorie:Jardinage écologique
Dendroctonus

Dendroctonus

Un article de Encyclo-ecolo.com.

Dendroctonus, l'insecte qui réchauffe la planète Des chercheurs Canadiens ont fait un constat étonnant : un insecte pourrait être impliqué dans le réchauffement climatique. En effet, le Dendroctonus (un scolyte appelé Dendroctonus Ponderosae Hopkins) est un insecte dévastateur, natif des forêts de pins d’Amérique du Nord, qui se nourrit des arbres des forêts canadiennes.

Les pullulations de ce scolyte semblent en forte hausse et le Dendroctonus devient une espèce à surveiller, y compris en Europe et Asie où il pourrait éventuellement devenir invasif.

Ces proliférations sont favorisées par le stress hydrique des arbres, et donc par les périodes de sécheresses, et/ou par la raréfaction de l’eau dans les sols. Cela se produit par exemple quand les castors disparaissent suite à la destruction ou la mise au sec de leurs barrages. La monoculture de pins sur de grandes surfaces favorisent la diffusion du dendroctonus.

La diffusion de ses insectes au Canada pourrait être accélérée par le commerce et le transport du bois sur de grandes distances. Le réchauffement progressif du climat lui permettrait de survivre dans des zones traditionnellement froides.

La consommation massive d’arbres par le Dendroctonus est la cause d’une décomposition massive de bois. Or puisque les arbres capturent et stockent beaucoup de CO² tout au long de leur vie, ce C02 est relâché dans l’atmosphère une fois qu’ils sont morts et en décomposition.

Les chercheurs canadiens estiment à 374 000 km² la surface totale qui pourrait être affectée d’ici 2020 (les 2/3 de La France et 270 millions de tonnes les rejets de carbone).

Vous êtes spécialiste d'un sujet ? Vous avez une info ? Complétez ou créez un article sur encycloÉcolo.