consoGlobe
  • Catégorie:Développement durable
  • Catégorie:Habitat écologique
  • Catégorie:Environnement
  • Catégorie:Commerce équitable
  • Catégorie:Mode éthique
  • Catégorie:Energies renouvelables
  • Catégorie:Biocarburant et transport
  • Catégorie:Commerce équitable
  • Catégorie:Eco-tourisme
  • Catégorie:Cosmétique bio
  • Catégorie:Alimentation bio
  • Catégorie:Recyclage
  • Catégorie:Composants et ingrédients
  • Catégorie:Consommation Durable
  • Catégorie:Puériculture
  • Catégorie:Jardinage écologique
Eau de source

Eau de source

Un article de Encyclo-ecolo.com.

eau

Sommaire

L'eau de source

Que vaut l'eau de source en France ? vaut-elle mieux que l'L'eau du robinet ?

Le bilan satisfaisant des analyses effectuées sur la qualité des eaux de sources.

  • De par la réglementation en vigueur, les eaux de sources prises dans leur état naturel doivent être d’origine profonde, individuellement protégées de toutes pollutions agricoles, humaines ou industrielles. Les périmètres de protection des captages (immédiate, rapprochée et éloignée) sont déterminés par un géologue agréé.
  • Des partenariats avec des agriculteurs bio sont engagés.

Terrains,bois, forêts autour des captages sont rachetés pour garantir la pureté de la source. Les eaux captées font l’objet de contrôles quotidiens à la source et dans l’usine d’embouteillage. L’autorisation d’exploitation est subordonnée à un débit minimum pour éviter une surexploitation de la ressource.


  • Pour le Syndicat des Eaux de Sources, l’augmentation de la contamination des ressources en eau par les micropolluants de l’agriculture, notamment nitrates et pesticides, est inquiétante.


Quant à l’antimoine, molécule autorisée qui sert à catalyser le PET (Polyéthylène Téréphtalate), celui-ci n’a pas été détecté dans nos eaux.

Par ailleurs, sur les autres molécules qui créent polémique, à tort, le Bisphénol A et les phtalates, le rapport dit :

L'eau de source, le bisphenol A et les phtalates

  • « Il est à noter que le Bisphénol A et les phtalates sont absents » de l'eau de source.
  • Rappelons que le Bisphénol A est une molécule qui n’a rien à voir avec le PET, on ne risque donc pas d’en retrouver à l’intérieur. Le

Bisphénol A est un plastique dur, rigide et cassant, quant aux phtalates ce sont des plastifiants utilisés comme additifs. Ils sont employés uniquement sous certaines conditions (Directive européenne 2007/19/CE). Notamment dans la fabrication des objets et ustensiles en PVC. Mais aussi dans les produits de consommation courante : cosmétique, produits ménagers, adhésifs, revêtements de sols, etc...

  • Le PET (Polyéthylène Téréphtalate) n’a rien à voir avec les phtalates, même si le mot est présent dans PET, c’est un polymère

de haute résistance mécanique qui ne nécessite aucun additif. Donc, le PET ne contient aucun phtalate. Comme il est prouvé par les analyses du WWF.

Eau de source, pesticides et nitrattes

Globalement, les eaux de sources ont des teneurs bien plus faibles en nitrates que les eaux d’adduction publique. Pour les eaux de sources, la moyenne en nitrates est de 1,9 mg/l jusqu’à 3,4 mg/l.


  • Outre les pesticides et les nitrates qui ont des seuils autorisés dans l’eau de boisson, le rapport pointe, à juste titre, les dangers de la

désinfection au chlore ainsi que ses sous-produits organohalogénés.

Plus il y aura de pollution de l’eau, plus l’eau devra être traitée, mais pour les pesticides par exemple, au-dessus de 5 microgrammes par litre, on ne peut plus traiter l’eau.

L'état général de nos ressources brutes en eaux qui ne fait que se dégrader, doit nous alarmer sur l’urgence d’une politique de sauvegarde et de protection de nos eaux vis-à-vis de toutes formes de polluants.

[modifier] Sur l'eau du robinet

Vous êtes spécialiste d'un sujet ? Vous avez une info ? Complétez ou créez un article sur encycloÉcolo.