consoGlobe
  • Catégorie:Développement durable
  • Catégorie:Habitat écologique
  • Catégorie:Environnement
  • Catégorie:Commerce équitable
  • Catégorie:Mode éthique
  • Catégorie:Energies renouvelables
  • Catégorie:Biocarburant et transport
  • Catégorie:Commerce équitable
  • Catégorie:Eco-tourisme
  • Catégorie:Cosmétique bio
  • Catégorie:Alimentation bio
  • Catégorie:Recyclage
  • Catégorie:Composants et ingrédients
  • Catégorie:Consommation Durable
  • Catégorie:Puériculture
  • Catégorie:Jardinage écologique
Lombricompostage

Lombricompostage

Un article de Encyclo-ecolo.com.

Lombricompostage

Sommaire

Le lombricompostage

Le lombricompostage est une méthode visant à produire du compost à l'aide de vers de terre. Le lombricompost est une matière fine et rapidement assimilable par les plantes.  le lombricompostage est idéal pour ceux qui n’ont pas accès à un jardin et qui ne peuvent faire de compostage extérieur.

Bien que la technique soit relativement simple, elle exige tout de même une certaine discipline. Pour un lombricompost de très bonne qualité, on utilise les vers rouges de Californie car ils consomment une quantité impressionnante de déchets et ils sont très robustes. Ils se nourrissent de matière végétale en décomposition et la rejettent en fines particules qui enrichissent le sol.

Ainsi, les vers rouges peuvent absorber et rejeter chaque jour l'équivalent de leur poids. En plus, les vers creusent des tunnels et aèrent la terre en favorisant l'enracinement des plantes et le développement des micro organismes.

p1000256_t.jpg

Les vers rouges produisent un compost riche avec une bonne odeur d'humus. On obtient du compost après deux ou trois mois. Enfin, les vers rouges sont extrêmement prolifiques. Les œufs éclosent après une incubation de trois semaines et chaque oeuf peut donner jusqu'à vingt petits. Les petits vers atteignent la maturité sexuelle à trois mois ; ils commencent alors à se reproduire.


Comment débuter le lombricompostage ?

  • Préparer la litière : C’est dans la litière que les vers seront installés. Vous pouvez la fabriquer à partir d’un mélange de papiers journaux et de cartonnettes qui doivent être découpées finement et humidifiés. Un découpage fin permet d’obtenir une litière aérée. La présence d’air (oxygène) est indispensable au processus de lombricompostage.
  • Patienter quelques jours afin que les vers s’adaptent.
  • Commencer l’alimentation avec des déchets organiques (épluchures…) non nettoyés. Le sable et la terre facilite le travail des vers.
  • Compléter avec une couche de matière carbonée (journaux et cartonnettes découpés finement). L’équilibre matière azotée/matière carbonée est indispensable au bon fonctionnement du lombricomposteur. Il faut environ 3/4 de matière azotée (déchets organiques) pour 1/4 de matière carbonée.
  • Recouvrir le tout d’un vieux tissus ou d’une vielle serpillière afin de conserver l’humidité.
  • L’apport doit être varié, découpé finement notamment les épluchures de pommes de terre qui sont difficiles à dégrader et réalisé sans trop déranger les vers.

Quand récolter le compost ?

Le compost peu être récolté au bout de 3 à 6 mois lorsque que la matière est bien décomposée et qu’il a pris une couleur brune.

Comment retirer le compost ?

Il suffit de préparer une litière selon le processus décrit précédemment et d’insérer la nourriture dans le bac du dessus. Les vers migreront progressivement (au bout de 2 à 3 semaines) vers ce bac dont le contenu conviendra mieux à leur mode de vie. Lire la suite dans Comment réussir son lombricompostage

[modifier] Voir aussi au sujet du compostage et du lombricompostage

[modifier] Lire égalementau sujet du compostage et du lombricompostage

Vous êtes spécialiste d'un sujet ? Vous avez une info ? Complétez ou créez un article sur encycloÉcolo.