consoGlobe
  • Catégorie:Développement durable
  • Catégorie:Habitat écologique
  • Catégorie:Environnement
  • Catégorie:Commerce équitable
  • Catégorie:Mode éthique
  • Catégorie:Energies renouvelables
  • Catégorie:Biocarburant et transport
  • Catégorie:Commerce équitable
  • Catégorie:Eco-tourisme
  • Catégorie:Cosmétique bio
  • Catégorie:Alimentation bio
  • Catégorie:Recyclage
  • Catégorie:Composants et ingrédients
  • Catégorie:Consommation Durable
  • Catégorie:Puériculture
  • Catégorie:Jardinage écologique
Parapluies

Parapluies

Un article de Encyclo-ecolo.com.

parapluie


Sommaire

Les parapluies et l'environnement

En France, plus de 10 millions de parapluies finissent dans nos poubelles et dans la filière de gestion des déchets. Certainement une conséquence du fait que les précipitations ont cru d'environ 10% au vingtième siècle et qu'on annonce encore plus de pluie avec le réchauffement climatique.

Le parapluie est devenu un produit de consommation courante. Des parapluies jetables peu chers sont vendus jusqu'à 2 euros voire moins sur les trottoirs ou les magasins pour touristes.


Au Japon, on trouve des parapluies dans des distributeurs automatiques. Or, les parapluies jetés sont une plaie pour les incinérateurs industriels : composés de métaux (parfois recyclés) de bois, fibre de verre, Nylon, polyamide, polyester et de fibres de carbone, le parapluie incinéré est un bien toxique.

La consommation de parapluies

  • Le parapluie est devenu un produit jetable, un consommable, peu coûteux à acheter quasiment à chaque fois qu'il peut et qu'on se trouve dépourvu.


  • On estime que 33 millions de parapluies seraient vendus chaque année aux Etats-Unis et qu'en moyenne un foyer américain aurait 3,8 parapluies.
  • En France on estime les ventes de 5 à 6 millions .
  • 90 à 95% des parapluies vendus dans le monde sont fabriqués en Chine
  • La production française a chuté de plus de 50% en quelques années et est devenue marginale avec 2 fabricants regroupées en GIE (marque "L'Aurillac"). D'autres marques françaises se positionnent sur le haut de gamme (Ayrens, Vaux, Guy de Jean, Delos).


sources : (statistiques insee Parapluies et parasols, NAF 366E et UNION INTERSYNDICALE DES MANUFACTURES DE PARAPLUIES ET OMBRELLES DE FRANCE

Les parapluies, un « pépin » pour l'environnement


Chaque année en France, environ dix millions de parapluies finissent dans nos poubelles. Il n'y a pas de filière de récupération comme la filière DEEE en électroniques : il existe de très très rares magasins de réparation(reparapluie) Des millions de parapluies sont jetés chaque année, compte-tenu du bas prix des versions les plus courantes, mais aucune filière de récupération et recyclage n'existe. Les parapluies rapidement cassés finissent donc le plus souvent dans les incinérateurs ou les décharges, aux côtés des déchets non-biodégradables

Les parapluies jetables bon marché sont, le plus souvent, de mauvaise qualité et se cassent au moindre coup de vent. Aucune filière de récupération ou de recyclage n'existe. Ces parapluies constitués de matériaux synthétiques hétéroclites vont donc directement à la décharge ou à l'incinérateur. parapluie_pliant.jpg


Les parapluies chinois sont souvent faits à la main, avec des matières premières variées : bois, métal, acier, fil… et toile en nylon, coton ou même soie pour l'abri en toile, généralement monté en 8 panneaux cousus ensemble et fixés sur les baleines.



[modifier] A lire également sur les parapluies

Vous êtes spécialiste d'un sujet ? Vous avez une info ? Complétez ou créez un article sur encycloÉcolo.