consoGlobe
  • Catégorie:Développement durable
  • Catégorie:Habitat écologique
  • Catégorie:Environnement
  • Catégorie:Commerce équitable
  • Catégorie:Mode éthique
  • Catégorie:Energies renouvelables
  • Catégorie:Biocarburant et transport
  • Catégorie:Commerce équitable
  • Catégorie:Eco-tourisme
  • Catégorie:Cosmétique bio
  • Catégorie:Alimentation bio
  • Catégorie:Recyclage
  • Catégorie:Composants et ingrédients
  • Catégorie:Consommation Durable
  • Catégorie:Puériculture
  • Catégorie:Jardinage écologique
PFOA

PFOA

Un article de Encyclo-ecolo.com.

Vue moléculaire


Sommaire

Le PFOA ou acide perfluoroctanoïque

  • PFOA est l'abréviation anglaise normalisée de l'acide perfluorooctanoïque. Le PFOA est utilisé dans le processus de fabrication de nombreux produits comme les revêtements antiadhésifs, les emballages compatibles micro-ondes, certains textiles, les tapis résistants aux taches, les boites à pizza qui n’absorbent pas la graisse…
  • Le PFOA, acide perfluoroctanoïque ou PTFE : composant libéré dès 230° C et considéré comme toxique par inhalation et qui se trouvent dans le sang de 98% des Américains. Le PFOA a été détecté dans le sang humain, le plasma, le foie, le liquide séminal, le lait maternel et le sang du cordon ombilical

Les poêles antiadhésives mais aussi les emballages qui passent au four micro-ondes contiennent du PFOA. Le PFOA se retrouve dans des usages comme les ustensiles de cuisine, les cosmétiques, les emballages (pizza et pop corn par ex), dans les produits anti-tâches et anti-salissures présents dans les textiles, les vêtements, les chaussures, les meubles et les moquettes, dans les peintures, les lubrifiants et cires pour sols et voitures.

Les acides perfluoro-octanoïques (PFOA) entrent dans la fabrication de produits comme le Teflon, le Gore-Tex, le shampoing et les nettoyants ménagers


Le PFOA est synthétisé industriellement depuis les années 1940 : DuPont a introduit pour la première fois en 1949 le Teflon (ou polytétrafluoroéthylène )

Les dangers du PFOA

L’acide Perfluoro-octanoique (PFOA) et son dérivé APFO seraient dangereux pour la santé et un perturbateur endocrinien, tout comme le bisphenol A

Le PFOA fait partie des produits organiques persistants, tout comme son cousin le PFOS (acide perfluorooctane sulfonique), interdit en Europe et aux Etats-Unis. Or des traces résiduelles de PFOA présentent dans les parois des ustensiles sont susceptibles de migrer dans les aliments lors de leur cuisson.

Lors de l’utilisation d’ustensiles en téflon – revêtement anti­ adhésif La  dégradation  thermique  du  téflon  conduit  à  la  combustion  lente  de  polymères  fluorés  et  génère  des gaz toxiques dont quatre au moins sont extrêmement toxiques y compris : 

  • le TFE (tétrafluoroéthylène) suspecté d’être cancérogène 
  • PFIB (perfluoroisobutane), un agent chimique 10 fois plus toxique  que  le  gaz  phosgène utilisé pendant les deux guerres mondiales).  

Il  faut  entre  3  et  5  minutes  selon  le  mode  de  cuisson  pour  qu’une poêle en téflon atteigne une température comprise entre 350°C et 391°C : à cette température,  des  gaz  toxiques  peuvent  se  dégager (on sent parfois une odeur de plastique brûlé).  


La position de l'Afssa sur le PFOA

Saisie fin 2007, l’Afssa avait conclu que "le risque pour la santé des consommateurs (...) est considéré comme négligeable."

Selon le Réseau Environnement Santé (RES), de « très nombreuses études montrent la nocivité de ces deux perturbateurs endocriniens, le Bisphénol A et le PFOA ».


  • Selon le Réseau Environnement Santé, le PFOA avec un autre composé perfluoré le PFOS, le composé de toxicité voisine, est rendu directement responsable de la baisse de la qualité du sperme dans une étude réalisée au Danemark publiée en juin 2009 (chez les hommes les plus imprégnés, la baisse du nombre de spermatozoïdes est proche du seuil d'infertilité).

« L’AFSSA n’a pas pris compte cette étude pourtant publiée dans une revue scientifique de renom pour répondre publiquement fin juillet 2009 à la question posée par l’UFC sur la toxicité des poêles et elle continue d'affirmer que le risque est négligeable pour l'homme », précise le Réseau Environnement Santé, qui rappelle « qu'au niveau européen, le PFOA est déjà classé comme cancérogène de classe 3 « possibilité d'effets irréversibles » et toxique pour la reproduction de classe 2 (« risque pendant la grossesse d'effets néfastes pour l'enfant »

Pour le risque de cancer, selon le rapport, il n’y a qu’une possibilité d’association entre l’exposition au PFOA et le cancer de la prostate, mais les preuves ne sont pas concluantes. Certaines augmentations de cancer de la prostate ont été observées, mais la cause n’en est pas certaine.

Bien qu’au sens strict le PFOA ne soit pas considéré comme bioaccumulable selon les critères du Règlement REACH, le rapport se réfère à un autre mécanisme de bioaccumulation, qui pourrait avoir lieu en raison du fait que le PFOA se retrouve dans le sang du grand public avec une demi-vie d’environ 4 ans. Cet effet pourrait être considéré aussi préocupant bien que les taux sanguins de PFOA semblent diminuer. Cette baisse pourrait être le résultat de la tendance à la baisse dans l’utilisation directe de PFOA depuis 2002.


Le PFOA est indéfiniment persistant dans l'environnement.

PFOS et PFOA : persistance et prévalence dans l’environnement et les organismes vivants Ils  sont  considérés  bioaccumulables  car  non  biodégradables,  ils  s’accumulent  chez  l’homme  et  l’animal‐ selon les CDC (Centers for Disease Control  and Prevention) on trouve des composés perfluorés chez 98% des Américains)‐ et ils sont toxiques pour les mammifères.   Le PFOS et le PFOA sont persistants dans l’environnement, on en retrouve même dans les zones  reculées de l’Arctique


Tefal et le PFOA

  • Les articles culinaires avec revêtement antiadhésif TEFAL ne contiennent pas de PFOA.

Ceci est régulièrement contrôlé par des laboratoires indépendants, qui vérifient l’absence de PFOA dans les produits finis. Depuis 2003, des analyses ont été régulièrement menées par des laboratoires indépendants, ceci dans de nombreux pays (INERIS en France, ASAHI GLASS FLUOROPOLYMERS UK, FABES Labs Allemagne, MB Labs Canada, SGS Chine). Ces contrôles ont systématiquement établit l’absence de PFOA dans les produits avec revêtement antiadhésif Tefal. http://www.tefal.fr/tous-nos-produits/articles-culinaires/poeles-casseroles/PFOA.htm

Il existe, une grande confusion sur les revêtements antiadhésifs, qui sont parfois assimilés au PFOA. Les revêtements antiadhésifs Tefal sont en PTFE, l’abréviation du nom scientifique Polytétrafluoroéthylène, matière dont l’innocuité est reconnue par les organismes de Santé Publique, en Europe comme aux Etats Unis. Le PFOA et le PTFE sont deux éléments tout à fait différents. En résumé, les articles culinaires avec revêtements antiadhésifs Tefal, sont constitués de revêtement PTFE et ne contiennent pas de PFOA. Tefal et le Groupe Seb tiennent à la disposition de chacun les résultats des contrôles réguliers qui certifient cette absence de PFOA. De plus, depuis plus de 20 ans, le groupe Seb s’est engagé à ne pas utiliser de plomb, ni de cadmium dans l’ensemble de ses articles culinaires, afin de garantir à tous l’innocuité de ses produits.

La production de PFOA en Europe

  • Sur la période 2004-2008, le volume moyen du marché de l’UE est estimé dans le rapport qui doit être maximale de 100 tonnes par an, y compris les sources directes et indirectes. La tendance à l’utilisation du PFOA et des composés apparentés est également en baisse et les perspectives du volume du marché pour 2010 sera probablement inférieure à 50 tonnes par an, y compris les sources directes et indirectes (source greenfacts)
  • La société DuPont a annoncé en 2007 vouloir se passer du PFOA d’ici à 2015 ou « si possible plus tôt « . Du Pont a élaboré des produits sans PFOA pour le revêtement d’emballages en papier. D’autres groupes comme 3M vont également dans ce sens. Le groupe DuPont, dont l’usine de Teflon se trouve dans l’Ohio, affirme qu’il a déjà réduit l’utilisation du PFOA de 97% dans la fabrication de ses produits.

Au sujet du PFOA


  • L'étude européenne sur le PFOA : ”Analysis of the risks arising from the industrial use of Perfuorooctanoic acid (PFOA) and Ammonium Perfluorooctanoate (APFO) and from their use in consumer articles. Evaluation of the risk reduction measures for potential restrictions on the manufacture, placing on the market and use of PFOA and APFO.” FINAL REPORT (20.12.2008 – 20.10.2009) 14 Janvier 2010, Reference : TOX08.7049.FR03, European Commission Enterprise and Industry Directorate-General Principal, Address : Unit G.2 – Chemicals Avenue d’Auderghem, 45 B-1040 Bruxelles Telephone :+32.2.2952737
Récupérée de « http://encyclo-ecolo.com/PFOA »

Vous êtes spécialiste d'un sujet ? Vous avez une info ? Complétez ou créez un article sur encycloÉcolo.